tango, pour 2018

dimanche 14 janvier 2018

ce que le tango fait aux vœux, au vouloir

ce que le tango fait à l’angoisse (à l’autodestruction)

ce que le tango fait aux bises de tous les jours

ce que le tango fait aux corps qui s’effondrent

ce que le tango fait aux corps qui se la pètent

ce que le tango fait à la politique (à l’art de l’art de la relation)

ce que le tango fait au couple (Pharmakos, poison-remède)

ce que le tango fait à la philosophie (contact avec pensée-vie)

ce que le tango fait dans le lit

ce que le tango fait à la piste Terre

ce que le tango fait à l’animal domestique, au sauvage, au robot, à la singularité

ce que le tango fait à l’économie (marcher avec et pas marcher sur)

ce que le tango fait au théâtre (une cure de présence)

ce que le tango fait aux relations de travail

ce que le tango fait à la pusillanimité conjugale

ce que le tango fait aux démoniaques de midi

ce que le tango fait aux amoureuX.ses éconduit.E.s et aux veuf.Ve.s de l’amour

ce que le tango fait à la langue genrée

ce que le tango fait à l’inégalité homme-femme

ce que le tango fait aux conversations générationnelles

ce que le tango fait à l’immigration (bercail, bercail, bercail de l’arrachement)

ce que le tango fait à l’inégalité sociale

ce que le tango fait au tango (plus d’un tour dans son sac)

ce que le tango fait à son berceau, et à l’Europe

ce que le tango fait à la sociologie

ce que le tango fait à la poésie

ce que le tango fait à la musique

ce que le tango fait aux voisins, et aux grands malades

ce que le tango fait aux maestros et aux maestras

ce que le tango fait à la science

ce que le tango fait à la danse

ce que le tango fait au Climat (à l’aimable possibilité de vivre)

ce que le tango fait à la guerre

 

ce que le tango fait à 2018 ?